Ouverture

Lun        09:00 - 19:00

Mar        09:00 - 19:00

Mer        09:00 - 19:00

Jeu         09:00 - 19:00

Fr           09:00 - 19:00

Sam       09:00 - 16:00

Dim                  Fermé

Injecteur

Injecteurs électromagnétiques.

Les injecteurs de ce type fonctionnent en système à rampe commune (Common Rail).
C’est un système d’alimentation le plus largement utilisé dans les moteurs diesel d’aujourd’hui.
Il permet la séparation des fonctions de compression et d’injection du carburant.
Ainsi, il offre beaucoup plus de flexibilité par rapport aux systèmes conventionnels et il permet mieux adapter le circuit d’injection au moteur.
Puisque le carburant dans le réservoir est constamment sous haute pression, il est possible de déterminer les paramètres de l’injection par l’envoi d’impulsions électriques aux injecteurs.
En alimentant la valve électromagnétique, le module de commande met en marche la buse (début de l’injection).
Une fois l’alimentation électrique coupée, l’injection est terminée. La dose de carburant injectée est proportionnelle (à une pression donnée) à la durée d’ouverture de la vanne électromagnétique, mais, en même temps, elle ne dépend pas de la vitesse du moteur ni celle de la pompe d’injection.
Dans les systèmes à rampe commune de nouvelle génération il est possible de réaliser plusieurs injections au cours d’un cycle de travail du piston.
Cela permet de réduire la consommation de carburant, l’émission de polluants et assure un fonctionnement plus silencieux du moteur.

Injecteurs piézoélectriques.

Les injecteurs piézoélectriques sont apparus dans les systèmes à rampe commune de troisième génération.
Leur avantage principal est le temps de commutation court, d’environ 0,1 ms.
C’est à peu près dix fois plus vite qu’avec les injecteurs électromagnétiques. Cela permet de régler facilement le début de l’injection et la dose de carburant et de réaliser l’injection en plusieurs étapes.
Jusqu’ici, l’inertie des injecteurs électromagnétiques ne permettait qu’une injection initiale afin d’atténuer le bruit de combustion.

Un groupe d’éléments piézoélectriques a été utilisé en tant que module de contrôle de fonctionnement de l’injecteur.
La vitesse d’activation permet de raccourcir les intervalles entre les injections et d’optimiser ainsi le fonctionnement du moteur.
En plus, la quantité de carburant, y compris une très petite dose de l’injection initiale, est mesurée très précisément, ce qui se traduit par une moindre consommation de carburant.
Dans les systèmes équipés d’injecteurs piézoélectriques la pression de carburant est augmentée et peut aller jusqu’à plus de 2000 bar.
Il n'y a aucun produit listé dans cette catégorie.